ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Lakhdaria, ex palestro 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or

La vie Sportive de Lakhdaria

 
 
 
3e journée du championnat de Régionale I Centre 
L’IB Lakhdaria avec peine 
 
 
Le stade communal Mansour-Khodja de Lakhdaria a accueilli cette fin de week-end une rencontre, la 3e du championnat de Régionale qui a opposé l’IB Lakhdaria au CR Zemmouri. 
 
Même si avant la rencontre, une averse d’automne s’était abattue sur le terrain, de nombreux supporters de l’IBL étaient au rendez-vous et ont assisté à la rencontre de leur équipe l’encourageant à glaner les 3 points de la victoire. Les deux équipes, sans passer par le quart d’heure d’observation, sont entrées directement dans le vif du sujet. Dès l’entrée en jeu, la formation lakhdarie, s’est lancée à l’assaut des bois adverses mais est vite contrecarrée par la défense des visiteurs, qui reprirent pour une courte période les rênes de la situation mais sans pour autant s’imposer durablement. 
 
A la 21’, sur un tir des 25 m de l’aile droite, botté par le talentueux Doumi, le cuir est intercepté dans la surface de réparation par Menni, lequel échoue lamentablement au moment d’inscrire le premier but salvateur pour son équipe. 
 
Une seconde occasion pour les poulains de Rouibah, mal gérée au finish échoue, face à la vigilance de la défense zemmourie qui était en alerte. 
 
Au terme du premier half, les deux équipes se retirèrent aux vestiaires sur un score vierge. De retour sur le terrain, les poulains de Mekci, reprirent un léger avantage, dominant quelque peu la situation mais ne trouvèrent pas d’occasion favorable pour inscrire face au mur en béton de la défense lakhdarie conduite par son pilier Hamid lequel excelle à son poste. 
 
Ce n’est qu’à la 55’, suite à une faute commise par les Vert et Blanc, qu’un tir adroit et bien orienté est repris d’une tête magistrale par l’inamovible défenseur Hamid, qui monte en attaque et inscrit le premier but pour l’IBL. 
 
Le reste de la partie s’est poursuivi avec un peu plus d’ardeur dans l’action, mais légèrement fatigués, les 22 acteurs n’eurent pas de véritables occasions de succès et se retirèrent après le coup de sifflet final sur le score de 1-0 en faveur des locaux. 
 
 
Ittihad de Lakhdaria 
27.08.2007 
Le spectre de la relégation 
 
Après trois semaines de préparation physique, l’Ittihad de Lakhdaria entame le dernier quart du mois par l’organisation de matchs amicaux pour passer à l’aspect technique et par là même, permettre au coach de jauger les capacités de ses protégés et surtout de mettre au point l’équipe, type en prévision des rencontres officielles. Ceci étant, en dépit de plusieurs confrontations amicales programmées par la direction du club, il n’en demeure pas moins que les plus proches du club restent sceptiques quant aux chances de l’IBL de figurer parmi l’élite. Selon eux, “l’effectif de cette nouvelle saison est loin d’égaler celui de l’année dernière. Les nouvelles recrues ne pourront pas apporter un plus à l’équipe”. C’est dire l’état d’esprit qui anime les fidèles de l’Ittihad. Pour étayer leurs dires, ils nous renvoient aux trois matchs amicaux précédents livrés contre les juniors du Widad de Meftah, l’équipe B de l’AS Protection civile et l’IR Hussein Dey. Toujours selon eux, le niveau affiché par les joueurs est tout simplement médiocre, ce qui ne pousse guère à l’optimisme. Notre source ajoute que “le sort de l’IBL sera identique à celui du MCB et MBB. En recrutant des joueurs des autres wilayas, sans réelle valeur, on écarte les joueurs locaux qui pourraient au moins jouer avec leurs tripes et mouiller le maillot. Le risque d’une relégation en Régionale II n’est pas à écarter”. 
 
B. Mechoub 
depechedelakabylie 
 
25.05.2007 
30e journée de championnat de Régionale  
I-Centre
 
 

Ittihad Baladiat Lakhdaria
 
 
Fin du championnat en beauté pour l’IBL  
L’IB Lakhdaria, en cette dernière et 30e journée de championnat de Régionale I-centre, rempli a bien rempli son contrat. Après avoir raté le coche, une accession, tant désirée, en division supérieure, à deux reprises, la première face au MBB et la seconde, à l’extérieur à Akbou, laformation lakhdarie de Rouabah a clôturé son parcours, malgré le manque de moyens financiers à la place honorable de 3ème du championnat. En effet, le stade communal Mansour-Khodja de Lakhdaria à accueilli, hier, sous un soleil de plomb et devant des tribunes vides, désertées par une jeunesse ayant préféré les rencontres sportives programmées sur l’Unique. Les deux formations, ont présenté aux responsables présents sur la main courante, une belle prestation, marquée par un esprit sportif de haute facture aidé par un arbitrage correct. Dès l’ouverture de jeu, les deux antagonistes entrèrent en action. Une minute après, alors qu’une action se déroulait, à gauche, dans le champ des visiteurs, le talentueux Nedjar, en bonne position, dans la surface de réparation, intercepte d’une manière magistrale, le cuir tiré par son coéquipier et d’un lob bien ajusté, inscrit le but pour sa formation. Dès lors, les coéquipiers de Tigrine redoublent d’engagement afin d’aggraver le score et à plusieurs reprises portent le danger dans les bois adverses, sans pour autant concrétiser leurs actions et ce, jusqu’à la pause-citron. De retour sur le terrain, les visiteurs reprennent du poil de la bête avec un jeu plus maîtrisé, un déplacement fréquent sur les ailes, des passes courtes et adroites, les visiteurs contre-attaquent et inquiètent les Lakhdaris qui ont injecté un apport nouveau par le biais de trois éléments juniors. Malgré une reprise en main de la situation, les poulains de Rouabah réagissent mais toujours sans atteindre le but escompté. La partie s’est poursuivie sur le même rythme sans porter atteinte à un score logique de 1 à 0 en faveur des Lakhdaris. 
Ath Mouhoub  
 
Blinkyou.com alpha word makerBlinkyou.com alpha word makerBlinkyou.com alpha word maker
Ittihab Baladiat Lakhdaria

Wled Palestro

 
 
15.05.2007 
Tournoi de football “Ni drogue, ni violence” 
Une manifestation sportive à encourager 
 
 
Les jeunes de la ville de Lakhdaria, dans la wilaya de Bouira, ont organisé sous le slogan “Ni drogue, ni violence, pour une jeunesse saine”, un tournoi de football. Après l’accord préalable des autorités locales, une campagne de sensibilisation par voie d’affichage à travers l’ensemble des quartiers de la ville, s’est suivie une véritable mobilisation des jeunes. Ce n’est pas moins de 28 équipes représentant la plupart des quartiers avec au total 196 jeunes, tous férus de la balle ronde qui se sont engagés pour cette compétition devenue annuelle. La commission de préparation de ces joutes sportives, très prisées par la jeunesse, ainsi que par des dirigeants sportifs de la région, qui voient en cette manifestation un véritable filon pour lequel plusieurs recrutements ont été effectués les années précédentes. Après l’élaboration du calendrier des différentes rencontres devant se dérouler à raison de deux rencontres par jour, l’installation de structures technique et administrative pour la gestion du tournoi, une assurance a été contractée. Hier, le tournoi très intense par moments, rehaussé par la présence de personnalités de haut rang devant un public toujours plus nombreux, était arrivé à son terme. Le stade de la Maison de jeunes Chaibi-Rabah de Lakhdaria a vécu son dernier beau jour sportif. En effet, après la première rencontre de vétérans, a suivi la rencontre tant attendue : la finale du tournoi jeunes qui a opposé les Sanafirs et le Baâth, remportée par cette dernière par un score de 4 à 2. Pour la clôture de cette manifestation sportive, une cérémonie a été organisée au terme de laquelle des coupes et des cadeaux ont été décernés aux vainqueurs. 
Ath Mouhoub 
 
9 avril 2007 
23ème journée du championnat de régionale I centre 
 
Précieuse victoire pour les Lakhdaris 
 
Le stade communal Mansour Khodja de Lakhdaria a vibré de nombreuse fois, sous les ovations des supporters venus en nombre assistés à la rencontre, qui a opposé l’IB Lakhdaria au JS Hai El Djebel, rencontre comptant pour la 23ème journée du championnat de régional I centre et qui aura atteint son but, tant sur le fair-play sur le terrain qu’au niveau du public qui s’est tenu remarquablement bien. Après sa défaite face à Chéraga la semaine écoulée, en déplacement, l’IB Lakhdaria s’est resaissi, hier, en s’imposant haut la main par un score, qui aurait pu être plus élevé, par 3 à 1. En effet, par une journée printanière le terrain approprié et dès l’entrée en jeu, les deux formations entrèrent directement en action. 
 
Les Lakhdaris, échaudés par leur défaite et voulant rehausser leur prestige auprès de leurs fans se donnèrent à fond en imposant la presque totalité du 1er half dans le camp adversaire la pression exercée et maintenue par les Lakhdaris porta ses fruits à la 20’, quand une action bien préparée par l’attaque des Rouges et Blancs et une erreur de la défense des Rouge et Noir, Menni, sur une passe d’un de ses coéquipiers intercepte le cuir, et avec une beauté dans l’action inscrit le premier but pour l’IBL. Poursuivant leur stratège d’attaque avec de fréquents changements d’aile, les Lakhdaris devenus maître du jeu, grâce à leur stratège en la personne de DOUMI, imposent et maintiennent le rythme, quant à la 38’ sur une une deux sur le flanc droit Tigrine aggrave le score pour les Lakhdaris par un tir précis qui atterrit dans les bois de l’excellent gardien de Hai El Djebel. De retour de la pause citron, les poulains de Rouabah reprirent, mais avec moins d’intensité et d’engagement alors que les Noir et Rouge reprirent du poil de la bête et portèrent le danger à plusieurs reprises dans le camp Lakhdari. Ce n’est qu’à la 68’ que suite à une descente bien orchestrée pas, les visiteurs, un tir de maître des Rouge et Noir, finit dans les gardés par Makhlouf. Malgré leur reprise en main du jeu et une pression, les visiteurs échouent à concrétiser leurs actions lorsque sur une longue balle, à la 73’, son coéquipier le talentueux Menni, à l’affût intercepte le cuir et à la retournée inscrit le troisième but pour les locaux. Une fois de plus, à domicile, l’IBL a, tout en se rachetant auprès de son public, offert une prestation digne de ses grands jours ou l’art et la manière se côtoyaient grâce à un arbitrage des plus correct, a féliciter. 
 
Impressions : Entraîneur Rouabah - IBL 
 
C’était un match un peu difficile. Heureusement qu’on a marqué pendant la 1ère mi-temps. On a suivi le match. On est optimiste pour jouer l’accession. Le gain du match va nous donner un second souffle pour terminer le retour. 
 
Entraîneur JSHD - TOUMIS 
 
Le match s’est bien déroulé, seulement nous avons eu des blessés des suspendus et beaucoup d’absents. Lors de l’échauffement des joueurs, plusieurs supporters ont joué sur le moral de nos jeunes avant le match. Quant à la rencontre elle même, elle s’est déroulée dans de bonnes conditions. 
Ath Mouhoub 
 
Samedi 18 Novembre 2006  
 
Lakhdaria s’impose à domicile 
 
Le stade Manseur-Khodja de Lakhdaria a abrité cette fin de semaine, pour le compte de la 7ème journée du championnat de Régionale I, une rencontre plaisante et attractive entre l’IBL et l’USM Chéraga et où le nombreux public présent a eu pour son argent. En effet, dès l’entame de la partie et sans le passage par le quart d’heure d’observation, les deux formations se sont lancées dans l’action. A peine trois minutes de jeu et les poulains de Roubah attaquent par l’intermédiaire de Charef, sur une longue passe de l’aile droite. Menni, dans son jour, en bonne position et seul, rate un excellent tir qui aurait permis d’inscrire le 1er but en faveur des locaux. 
 
Poursuivant sa pression, l’attaque lakhdarie porte une seconde fois le danger dans le camp usmiste et à la 28’, des 20 m, un tir puissant et cadré d’Imloul est dévié par l’excellent gardien de but des Jaune et Vert. Loin de faire de la figuration, les visiteurs réagissent et, à la 39’, sur une action bien orchestrée par leur attaque, échouent car le cuir atterrit dans les bras du gardien des bois lakhdari, Sefouine - Galvanisés par une tribune qui leur était entièrement acquise, les coéquipiers de Boukabous redoublent d’efforts. A la 44’, sur une erreur de la défense des visiteurs, dans leur surface de réparation, un penalty est sifflé. Charef ouvre le score. Après la pause et le retrour sur le terrain, les Usmistes, malgré le score en leur défaveur, reprirent les rênes du match et démontrèrent, par moments, une légère domination, domination restée vaine, plus particulièrement durant les dernières minutes du match où ils portèrent à plusieurs reprises le danger dans le camp lakhadri - La rencontre qui s’est déroulée dans un esprit sportif où le football a été sacré, une fois de plus roi, a été possible par l’excellente prestation du jeune trio arbitral et la présence permanente de deux membres de là commission d’arbitrage. 
 
Ath Mouhoub 
 
Lakhdaria, La vie s’arrête à l’heure du match 
 
A deux minutes du début de la rencontre, un silence complet règne sur la ville qui affiche un aspect fantomatique et ses rues sont totalement désertes. Il n’y a pas âme qui vive et le cœur de la cité bat de plus en plus faiblement. 
 
A Lakhdaria, on aime le foot à en crever. Pour les habitants de cette ville, le foot c’est sacré, c’est une deuxième religion qui vient juste après l’islam. Ne pas aimer le sport roi, ne pas en parler ou éviter de participer aux débats sur le thème serait très mal apprécié et relève même du sacrilège. Et pour se convaincre de cet engouement caractérisé, il n’y a certainement pas meilleur moyen que cet événement mondial de la coupe. On est mardi, il est presque huit heures du soir et quelques minutes seulement nous séparent de la rencontre opposant l’équipe de Zidane aux Espagnols. Dehors, l’image qu’offre la ville reflète fidèlement l’atmosphère vécue durant le mois de Ramadhan à quelques minutes seulement avant la rupture du jeûne. Il n’y a plus personne, sauf quelques grappes d’enfants plongés dans un autre univers pour ne pas rater la rentrée sur la pelouse des deux équipes. Cela fait une demi-heure déjà que les quartiers commençaient à se vider. 
A deux minutes du début de la rencontre, un silence complet règne sur la ville qui affiche un aspect fantomatique et ses rues sont totalement désertes. Il n’y a pas âme qui vive et le cœur de la cité bat de plus en plus faiblement. Sur la rue principale donnant sur la place de l’ex-mairie, quelques personnes seulement sont visibles de part et d’autre de la chaussée. D’habitude, en ce début de soirée et en ces lieux précis, les gens se comptent par centaines et les cafés de ladite place sont bondés de clients. Mais pas aujourd’hui. Dans les foyers par contre, c’est la bousculade face au petit écran et chacun veut se frayer une belle petite place pour bien “savourer” la partie. 
Le match commence, tout le monde retient son souffle, c’est le début de la communion. Enfants, jeunes et moins jeunes, même les femmes sont là, debout, à regarder non sans enthousiasme les répliques des deux adversaires. En ces moments divins, dans les foyers, rien au monde ne peut détourner le regard du petit récepteur. Les noms des joueurs et même leurs visages sont parfaitement connus par n’importe quel gamin de la ville de l’ex-Palestro. Et les commentaires que sont capables de faire ces mordus du foot ont de quoi laisser muets les Hafidh Derradj et consorts. La partie entre dans sa phase cruciale, l’enthousiasme est à son comble, on est coincé, on ne peut pas bouger ni rien faire, juste regarder l’écran sans rater la moindre action. Les fumeurs attendent la mi-temps pour aller griller une sèche. D’autres attendent carrément le coup de sifflet final pour se rendre compte que leur estomac n’arrêtait pas de crier famine. Durant toute la rencontre, la vie semblait s’arrêter aux quatre coins de la ville. Les quartiers sont désertés, les rues sont vides, pas de véhicules, pas d’être humains qui bougent et l’activité est en panne. 
Il est presque 22 heures, on est à la 92e minute du match quand un grand brouhaha éclate et les cris de joie échappent de tous les toits. Zidane vient d’ajouter un troisième but pour la France. Quelques secondes après, l’arbitre siffle la fin. Les Français sont aux anges. C’est à ce moment-là que Lakhdaria reprend contact avec la vie. Durant une heure et demie, elle était cliniquement morte. 
Dans les foyers un grand “ouf” est lâché par les mamans qui, durant toute la partie, n’arrêtaient pas d’appeler “à table!”, sans réussir à arracher le moindre regard. C’est le moment de reprendre vie, le cœur de la ville recommence à battre et les quartiers semblent se réveiller d’un long sommeil alors que la nuit n’est qu’à son début. On passe à la cuisine, on mange et on fait juste semblant, et on quitte précipitamment la maison pour aller rejoindre les amis en bas de l’immeuble ou sous le lampadaire habituel. La rue reprend enfin ses droits, les cafés, les magasins et les taxiphones s’ouvrent de nouveau et l’activité commerciale se ranime. A Sarridj-Bikir, à El-Kouir ou à El Krichiche pour ne citer que ces quartiers populeux de Lakhdaria, les commentaires sur le match se succèdent, s’enchevêtrent ou se confrontent jusqu’à une heure tardive de la nuit. Le lendemain, la ville attend un autre match mais toujours avec les mêmes réflexes et la même frénésie. 
 
29.06.06 la depeche. 
Anis S 
 
 
Notre inventeur de kadiria ( voir rubrique emploi ) fait encore parler de lui, cette fois ci dans lA pages sport, un touche à tout en quelquesorte ! pourvu qu'il soit écouté et qu'on reconnaisse ses talents : 
 
Kadiria 
Un inventeur défie ART 
 
l Bonne nouvelle pour les amateurs de foot, privés de la diffusion des matchs de la Coupe du monde, Allal Mohamed, l’inventeur de Karidia dont nous avions rapporté les déboires lors de notre édition du 11 mars 2006, vient de trouver un système pour retransmettre les programmes sportifs cryptés sur un rayon allant de trois à vingt kilomètres. Cette trouvaille ressemble assez au système déjà utilisé à l’époque pour capter les programmes des chaînes étrangères lorsque les paraboles étaient hors de prix et inaccessibles aux bourses les plus modestes. Cependant, la différence entre l’ancien système et le nouveau est la qualité de l’image ainsi que le son qui demeure intact, c’est-à-dire en numérique. Ce concept a été réalisé suite aux insistances des amis et des proches de l’inventeur qui l’ont sollicité pour pouvoir profiter des retransmissions des matchs de la Coupe du monde. “J’ai pensé faire profiter un maximum de foyers pour la retransmission des matchs, notamment les citoyens qui habitent en zone montagneuse et en zone rurale… Il ne me reste plus qu’à solliciter l’autorisation des autorités concernées pour la mise en œuvre de cette invention”. A noter que Mohamed a déjà déposé un brevet d’invention auprès des des services de l’Institut national Algérien de la propriété industrielle, et qu’il a, à son actif, pas moins de sept inventions. A ce sujet, l’inventeur de Kadiria révélera qu’il n’a pas les moyens de protéger toutes ses inventions : “Pour protéger un seul brevet, il m’a fallu débourser pas moins de soixante mille dinars, étant au chômage je ne peux pas me permettre de breveter toutes mes inventions”. C’est également à cause du problème financier que Mohamed devra décliner l’invitation à la 82ème foire internationale de Marseille qui se déroulera du 22 septembre au 2 octobre 2006 au Parc Chanot, et par là même priver la région d’une représentation à cette manifestation. M. Allal, 39 ans et père de famille ne désespère pas cependant de trouver les fonds nécessaires afin de représenter dignement les couleurs de son pays. 
H. B 
mardi 13 juin 2006 
 
 
 
le rouge et le blanc,couleurs du club de Lakhdaria 
kess fi khater les jeunes du bled ! 
 
 
 
 
 
 
 
L’IB Lakhdaria accède en Régionale I 
 
Le verdict est tombé jeudi à l’issue de la 30e et dernière journée du championnat de la Régionale II, groupe Est.  
 
C’est l’IB Lakhdaria qui accède en division Régionale I après avoir été consacré champion du groupe.  
Les Bouiris qui n’avaient d’autre calcul à faire que celui de s’imposer à Tizi Ouzou face au CRBTO local ont réussi leur pari. En remportant leur match par 3 buts à 0, les gars de Lakhdaria ont ainsi mis fin aux espoirs de l’autre grand prétendant à l’accession, à savoir la JS Azazga.  
Ce dernier qui occupe lui aussi la première marche au classement, mais avec un goal average défavorable est allé, lui également, s’imposer chez les Algérois de la JS Mer et Soleil (2-0).  
Une victoire qui n’a malheureusement pas suffi pour le bonheur des Rouge et Noir. Le suspense tant attendu quant à l’attribution du titre de champion de ce groupe a duré jusqu’à l’ultime journée, ce qui dénote de la valeur de ces deux formations qui ont cru en leur chance jusqu’à l’ultime minute. D’ailleurs, tous les observateurs du championnat régional reconnaissent à l’unanimité que si Lakhdaria mérite largement son sacre, le parcours aussi honorable de la JS Azazga démontre que cette équipe mérite également l’accession.  
Maintenant que le rideau est tombé sur le championnat de la Régionale II, place aux bilans et à la préparation de la prochaine saison où d’ores et déjà, la concurrence s’annonce rude entre plusieurs prétendants pour le billet de l’accession.  
La présence du MC Bouira relégué de la Régionale I, donnera plus d’attrait à la compétition où se trouvent déjà la JS Boukhalfa, l’OC Azazga, le CMB Thenia et, bien sûr la JS Azazga. 
 
a.c 
Depechedekabylie. 
30 juin 
 
 
Boxe
 
 
 
 
Abderezak Beskri  
 
Le successeur de Benguesmia  
 
par K. Abdenour  
Abderzak Beskri a à peine 16 ans (catégorie des cadets) et ne trouve pas où boxer. Pourtant il a préféré se consacrer à ce sport, puisqu’il a abandonné ses études à la 6e année primaire. Originaire de Lakhdaria , une ville qui a enfanté, entre autres, le boxeur Allalou, Abderezak n’a pas boxé cette saison.  
 
«Je n’ai pas pu participer ni à la coupe ni au championnat d’Algérie», se plaint-il. Champion de la wilaya de Boumerdès à quatre reprises, détenteur de la coupe d’Algérie, et classé 4e au championnat d’Algérie à Mostaganem en 2004, Abderezak n’a pas pu participer à la moindre compétition cette année à cause d’une histoire d’argent.  
 
Selon ses propos, son club le WR Bordj Menaïel n’a pas encore reçu le budget annuel des autorités locales et n’a pas pu de ce fait s’engager auprès de la Ligue de boxe afin d’inscrire ses pugilistes aux différentes compétitions officielles.  
 
«Je me suis présenté à la ligue afin de payer de ma poche les droits d’engagement, mais c’était hors délai. Pourtant, j’avais fait le régime pour maintenir mon poids et participer dans ma catégorie, celle de 54 kg. Le plus important pour moi, c’est de boxer et d’avoir des sparring-partners dans le but d’améliorer mon niveau et mes performances», explique Abderezak qui est un gaucher.  
 
Il reconnaît qu’à l’exception du problème d’argent, ses entraîneurs Amara Rabah et Mourad Bengriche ainsi que le président du club l’ont aidé. De son côté, son manager Saïd Sahnoune ne ménage aucun effort afin de le placer dans un club où il pourrait progresser davantage.  
 
D’un gabarit impressionnant, ce pugiliste s’est fixé comme objectif de devenir professionnel. «J’ai abandonné l’école pour me consacrer à la boxe et c’est pour cette raison que je n’abdiquerai pas. Mon souhait, c’est d’intégrer le Mouloudia d’Alger où je pourrai m’épanouir et devenir comme Benguesmia, sinon mieux que lui.» Et d’ajouter : «Je suis sûr de mes capacités, pour peu qu’on m’offre les moyens nécessaires.  
 
J’aime la boxe, et mon objectif, c’est de devenir un champion mondialement connu.» Paroles d’un futur champion. K. A.  
le jeune independant 
17.05.06 
 
Allalou entraîneur national 
 
La Fédération algérienne de boxe a nommé Mohamed Allalou (médaille de bronze aux jeux Olympiques de Sydney, Australie 2000) comme entraîneur national adjoint de la sélection algérienne de boxe. 
 
Allalou secondera l’entraîneur principal le Cubain Gonzales Cosme Luis Mariano pour préparer l’équipe nationale aux Jeux africains qu’abritera l’Algérie du 1er au 15 juillet 2007. Mohamed Allalou occupe actuellement le poste de DTS au sein du Mouloudia d’Alger, et il a été aussi désigné par le Comité olympique algérien (COA) dans la commission qui prépare les jeux Olympiques de Pékin (Chine) 2008. Beaucoup de travail attend le sympathique Allalou, car le noble art a été toujours à l’avant-garde du sport algérien, la locomotive (boxe) qui a remporté six médailles olympiques toutes couleurs confondues. 
 
Nacer Mustapha 
elwatan 
19.02.2006 
 
 
NATATION
 
 
 
 
Pour faire de la Natation ou tout simplement nager, à ma connaissance, il n'y a aucune structure à Lakhdaria, du moins pas encore, quoi que, à la sortie nord, il y'a une Guelta qui rend heureux plus d'un durant la saison printemps- été ! sinon, direction Zemmouri. 
 
 
 
 
 
Les Sports de combat relevant de la tradition asiatique ont sans aucun doute des adeptes à Lakhdaria comme partout en Algérie, un engouement est meme remarqué, reste à savoir si des structures officielles existent à part la pratique privée. 
 
 
 
 
La pratique du Velo n'est pas dans nos traditions, sans doute à cause de l'environnement montagnard avec un relief trés accidenté comme dans toute la région de la kabylie. 
pourtant,les temps changent, et une pratique du velo (adaptée) sera dans les années à venir tout à fait prévisible, tant nous sommes toujours à la traine de ce qui se fait ailleurs. 
 
 
 
 
voila le sport veritablement adapté à notre région et particulierement les environs de Lakhdaria, mais pour l'instant, avec la meilleure volonté du monde, il est bien trop tot pour en parler. 
en attendant, c'est la Faune végétale et animalière qui se develloppe parait il malgré les feux et les coups de feu, et bien tant mieux pour la nature. 
 
 
 
 
le Sport feminin : faut peut etre pas trop rever non plus ! 
 
 

 

(c) Lakhdaria ex palestro - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 27.10.2007
- Déjà 4522 visites sur ce site!