ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
Lakhdaria, ex palestro 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or

Médecine et monde Médical

Centres de soins , Médecins et Pharmacies  
 

 
 
Hopital De Lakhdaria 
L’Algérie profonde (Dimanche 17 Décembre 2006) 
 
Email: sslakhdaria@ibnsina.ands.dz  
tel : 026 9012 11 fax : 026 90 16 61  
 
 
Négligence médicale à L’hôpital de lakhdaria  
La Direction de la santé ouvre une enquête  
 
Par : A. Debbache 
16.12.2006 
 
La Direction de la santé de la wilaya de Bouira a ouvert une enquête sur la mort suspecte d’un malade qui serait due à une négligence. La commission présidée par le directeur de la santé de la wilaya s’est rendue, hier, à l’hôpital de Lakhdaria pour élucider cette négligence ayant entraîné, en date du 11 décembre 2006, la mort de Gueroumi Saïd. Selon la requête adressée par Mme veuve Gueroumi, née Messaoudi, à la DSP, celle-ci dénonce la non-prise en charge de son mari par l’équipe médicale au niveau de cet hôpital. Elle signale qu’en date du 7 décembre, le défunt a été hospitalisé pour une intervention chirurgicale. De jeudi à samedi, il n’avait reçu aucun soin, alors qu’il était dans un état grave. Samedi matin, une lettre d’orientation vers un spécialiste privé lui a été remise. Après consultation par le médecin spécialiste, le diagnostic et les radios leur ont été remis puis réhospitalisé. La veuve affirme qu’après étude du bilan au niveau de l’hôpital, nous avons été informés qu’il allait être admis au bloc opératoire en urgence. Trois heures plus tard, sa famille est revenue pour s’enquérir de son état de santé, mais quelle fut sa surprise lorsqu’elle découvre que son malade était au niveau de la salle d’hospitalisation dans le même état. Dimanche, une autre version leur a été avancée, qui n’est autre que le manque de sang, chose qui a été faite par les membres de la famille donneurs de sang. Le scénario du renvoi de l’intervention chirurgicale a duré jusqu’au samedi 11 décembre, date du décès de la victime. La veuve atteste que durant toute cette période, le matériel du bloc opératoire était en panne et se demande la raison du non-transfert de son mari vers une autre structure hospitalière. Le procureur de la République du tribunal de Lakhdaria, saisi par la veuve, a ouvert une enquête. Hier, sa famille, contactée par téléphone, nous a confirmé avoir été convoquée par la police judiciaire de Lakhdaria pour être entendue officiellement sur PV. Affaire à suivre. 
 
A. Debbache 
Liberte 
 
 
 
Autres Centres Privés
 
 
Transports ( ambulance )
 
 
 
 
Mme MESSAOUDI Née TAHAR Hayet 
Rue de la Daira de LAKHDARIA 
tel 91,41,92 
 
Paramedical TOP SERVICES
 
 
Rue de la Daïra villa Namoun 
10200 Lakhdaria 
26 90 20 20  
 
 
Pharmacies
 
 
Mme Bennedif djamila 
rue de l'hopital 
tel 213 26 90 21 52 
 
Bennedif m 
cité 5 juillet 
tel 26 90 45 75 
 
Mme Ziani saliha 
rue de la justice 
213 26 90 25 11 
 
Mr Boucharebe 
rue hamana omar 
tel 213 26 90 32 03 
 
Mr Bouzid  
rue si lakhdar  
tel 213 26 90 24 58 
 
Mme Bouzid fifi 
rue chaia omar 
tel 26 90 24 58 
 
Saadi mohamed 
route n°5 
tel 213 26 90 12 01 
 
ENDIMED 
socite de distribution de medicaments au détail,spa 
5 rue si lakhdar 
tel 213 26 90 11 97 
 
MEDECINS  
 
Médecins Généralistes  
 
Ait said fatiha,hambli 
21 cité million 
tel 26 90 17 97 
 
Hamadat R née Rachidi 
cité cnep 120 logts 
tel 26 90 19 71 
 
Karadja falih 
24 cité million 
tel 213 26 90 14 40 
fax 213 26 74 78 21 
 
Saadat ahmed 
cite 210 logts b3 
tel 213 26 90 23 50 
 
Meziane m 
rue abanne ramdane 
tel 213 26 90 14 76 
 
Tafat abdelkader 
rue abanne ramdane 
216 26 90 16 87 
 
Médecin réanimateur 
 
Gasmi Abdelkrim . 
BP 45 D Lakhdaria 10200  
Tél: 03 90 14 43. 
 
 
Des infrastructures au profit des insuffisants rénaux  
 
El Moudjahid 
mardi 29 août 2006  
 
Des structures médicales seront prochainement réalisées au profit des insuffisants rénaux de la wilaya de Bouira, a indiqué hier le directeur de la santé de la wilaya. Ces structures qui s’inscrivent dans le cadre du programme de développement des Hauts plateaux, notamment au profit des communes du sud de la wilaya de Bouira, verront l’implantation d’un centre d’hémodialyse à Sour El Ghozlane pour un investissement de 65 millions de dinars, a précisé la même source. L’étude de ce projet est similaire à celle du centre d’hémodialyse de l’hôpital Mohamed Boudiaf de Bouira qui dispose de 17 appareils d’hémodialyse, note le directeur de la santé.  
Accueillant 109 insuffisants rénaux, ce centre sera renforcé par l’acquisition, fin septembre, de 10 autres appareils, a-t-il ajouté, soulignant qu’afin de rapprocher ces structures médicales des malades, il sera créé des unités d’hémodialyse au niveau de l’ensemble des secteurs sanitaires, conformément à l’instruction du ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière.  
A cet effet, des études d’aménagement ont été réalisées au niveau des secteurs sanitaires des villes d’Ain Bessam, Lakhdaria et Mechedallah, précise le même responsable en ajoutant que les dossiers y afférents ont été soumis au ministère de tutelle pour visa. S’agissant des appareils médicaux devant équiper ces centres, le directeur de la santé a indiqué que le cahier des charges relatif à l’acquisition de ces équipements sera déposé, incessamment, au niveau de la commission de wilaya des marchés publics, faisant observer que cette opération s’inscrit dans le cadre du programme de soutien à la croissance économique dont la wilaya de Bouira a bénéficié. Par ailleurs, trois dossiers ont été déposés au niveau de la direction de la santé pour la réalisation de cliniques privées, dont une a vu ses travaux déjà lancés, a-t-il conclu. 
 
 
Ouverture d’un hospice pour personnes âgées et handicapés moteurs en décembre  
 
EL MOUDJAHID  
samedi 12 novembre 2005  
 
Un hospice pour personnes âgées et handicapés moteurs ouvrira ses portes au cours du mois de décembre prochain à Bouira, afin d’améliorer les conditions de prise en charge de ces catégories sociales, a-t-on appris de la responsable de cet établissement.  
Implantée au sein de la forêt d’Errich, dans la banlieue de la ville de Bouira, cette structure, d’un coût estimé à quelque 90 millions de dinars, comprend 120 lits, repartis sur 60 chambres, un bloc administratif, une cantine, des salles polyvalentes, des entrepôts et 6 logements de fonction. Elle est également dotée d’un chauffage central pour le bien- être de ses pensionnaires. ` 
Les préparatifs sont actuellement en cours, afin d’assurer l’ouverture de cet hospice dans les meilleurs délais, a indiqué la directrice de l’établissement, signalant que toutes les conditions nécessaires à l’hébergement des personnes concernées ont été réunies.  
Cependant 13 postes budgétaires sont actuellement disponibles pour assurer l’encadrement des personnes concernées, a-t-elle ajouté. Près de 60 personnes, dont 21 de l’hospice de Lakhdaria, 15 de Hammam Tebal de Aïn Bessam, et d’autres sans-abris, originaires de différentes régions de la wilaya seront accueillies par ce centre dès son ouverture, selon la même source. 
 
Commentaires : 
 
hé oui !!!! vous avez bien lu, nous qui nous gargarisons à longueur de temps et comparer rapidement et avantageusement "nos valeurs" contre ceux des pays occidentaux, et bien, on les a rattrapés sur ce coup la ! chapeau !  
Moralité : la critique est facile,créer, se devellopper et bien faire, c'est plutot rare
 
 
 
 

 

(c) Lakhdaria ex palestro - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 20.10.2007
- Déjà 4376 visites sur ce site!